Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • BNXT
  • NBA/Étranger
  • Basket féminin
  • Coupes d'Europe
  • Équipes nationales
  • Régional/Amateur
  • Divers

Limburg United remporte sa 2e coupe de Belgique en trois ans

Coupe de Belgique - Au terme d'un match plein et très plaisant, les Limbourgeois sont venus à bout du Spirou de Charleroi grâce à un dernier quart-temps à sens unique (58-70).
Limburg United remporte sa 2e coupe de Belgique en trois ans
Crédit photo : BeBasket

Dimanche après-midi, les quelques 5.000 spectateurs qui avaient fait le déplacement à Forest National pour cette finale de la coupe de Belgique entre Limburg United et le Spirou de Charleroi n’ont pas été déçus du spectacle. Pendant 40 minutes, les deux équipes se sont rendus coup pour coup mais finalement, c’est une très belle équipe de Limburg United qui repart à la maison avec le trophée pour la 2e fois en trois ans!

Pourtant, le début de match était à l’avantage des Carolos, plus agressifs (dans le bon sens du terme) que leurs adversaires. « En début de match, face à un Charleroi agressif, la balle ne circulait pas assez et nous manquions d’agressivité », reconnaît Raymond Westphalen, l’entraîneur limbourgeois. Et au marquoir, c’est le Spirou qui prenait les commandes (16-8) dans le sillage d’un bon Nathan Kuta (30-22). Le réveil limbourgeois venaient des mains d’un ancien carolo: Cliff Hammonds. Le meneur vétéran plantait deux bombes importantes (sans oublier son impact défensif) pour ramener ses couleurs à une possession à la pause (32-30). « Notre première mi-temps a été plutôt bonne même si Limburg United avait déjà capté 8 rebonds offensifs », continue Sam Rotsaert, le mentor du Spirou.

Et cette domination dans le secteur du rebond, elle va clairement faire la différence au retour des vestiaires. Si le score restait à l’équilibre, on avait l’impression que le Spirou avait laissé passer sa chance en première mi-temps. Les fautes se multipliaient alors que Roman Penn sortait de sa boite. Le meneur américain répondait du tac au tac à David Collins et la tendance s’inversait petit-à-petit (51-51 après 30 minutes). « C’est dans le dernier quart-temps qu’on a fait la différence. On a su trouver de bonnes options en attaque avec quelques gros shoots à trois points », enchaîne Raymond Westphalen.

 

 

Un MVP qui fait la différence… en défense!

Mais ce qui a surtout fait la différence, c’est la montée en puissance défensive d’Osunbowale Osunniyi. L’intérieur américain s’est dressé en véritable muraille dans la raquette. Chaque attaque de l’anneau du Spirou était contestée, voire pire, rejetée par le pivot limbourgeois. Résultat: Charleroi ne marquait que sept malheureux petits points dans les dix dernières minutes. Et de l’autre côté, symboliquement, c’est Quentin Serron qui mettait un terme au suspense avec un tir primé ultra-clutch suivi d’une interception qui a permis à Myles Cale d’aller claquer un dunk qui faisait exploser les supporters de Limburg United (58-70).

A n’en point douter, Limburg United est un beau vainqueur mais le Spirou lui a donné du fil à retorde, pour le plus grand bonheur des supporters qui ont pris leur pied pendant 40 minutes tant le suspense et le spectacle étaient à la hauteur des attentes d’une finale de coupe de Belgique.

A noter que deux joueurs ont été sacrés MVP de cette rencontre: Roman Penn et Osunbowale Osunniyi.

 

Charleroi 58

Limburg United 70

Les quarts: 20-16/14-16/17-19/7-19

Charleroi: 19/45 (6×3), 14 lf sur 23, 34 rbs, 10 ass, 24 fp.

COLLINS 18, HEATH 10, Polet (-), Samardzic 5, Zecevic (-), Adzeh (-), VENSKUS 7, Smout 7, Prepelic 0, MAKWA 3, Bolavie 1, KUTA 7.

Limburg United: 27/65 (6×3), 10 lf sur 24, 37 rbs, 11 ass, 22 fp.

PENN 11, CALE 9, Serron 5, LESUISSE 4, Lambot 7, DELALIEUX 9, Ceyssens (-), Van Ounsem 2, De Zeeuw 2, Leemans (-), OSUNNIYI 12, Hammonds 9.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion